top of page
  • Photo du rédacteurMarc Heidmann

Est-il vraiment possible d'apprendre à être heureux ?

Dernière mise à jour : 15 août 2023


Il existe un nombre de plus en plus grand d'offres pour développer notre santé et notre bien-être, mais il peut être difficile de distinguer celles qui sont efficaces de celles qui ne le sont pas. Même si une méthode semble fonctionner pour quelqu'un d'autre, cela ne garantit pas qu'elle nous conviendra également. De plus, une méthode qui fonctionne pour notre santé, n’est pas forcément compatible avec notre succès professionnel ou même notre bien-être. La question qui se pose est donc de savoir quelles pratiques sont réellement efficaces pour nous sur toutes les dimensions de notre vie. Existe-t-il un système de classification intelligent pour évaluer les méthodes existantes et choisir celles qui répondent à nos besoins ? Voilà les questions auxquelles nous allons apporter des éléments de réponses dans cet article.



Être heureux : inné ou acquis ?


Des résultats positifs durables, sans blague ?!

Tout d'abord, comment se fait-il qu’il soit si difficile de trouver des méthodes qui vont avoir des bénéfices durables sur notre bien-être ?

  • Complexité de l'être humain : Chaque individu est unique avec des besoins, des préférences et des défis différents. Ce qui fonctionne pour une personne peut ne pas être aussi efficace pour une autre en raison des différences physiologiques, psychologiques et émotionnelles.

  • Multiplicité d'offres : Il existe un grand nombre de méthodes et d'approches proposées pour améliorer le bien-être, ce qui peut créer une confusion quant à laquelle choisir. Certaines méthodes peuvent sembler attrayantes, mais elles ne sont pas toujours fondées sur des preuves scientifiques solides.

  • Attentes irréalistes : Beaucoup de gens recherchent des solutions rapides et instantanées pour améliorer leur bien-être. Cependant, le bien-être durable nécessite souvent des efforts continus, des ajustements et des changements de mode de vie.

  • Manque de suivi et de persévérance : Pour que certaines méthodes fonctionnent sur le long terme, il est essentiel de les pratiquer régulièrement et de façon cohérente. Le manque de suivi ou de persévérance peut compromettre les résultats positifs. Pour en savoir plus, jette un oeil sur notre article sur le Pouvoir de la Discipline.

  • Influence de facteurs externes : Notre bien-être peut être affecté par des facteurs externes tels que le stress, les conditions de vie, les relations, l'environnement, etc. Ces facteurs peuvent compliquer le processus de recherche d'une méthode qui améliore notre bien-être sur le long terme.

  • Absence de méthode universelle : Il n'existe pas de méthode unique qui fonctionne pour tout le monde. Chacun doit trouver son propre cheminement et identifier les pratiques qui lui conviennent le mieux.

Pour trouver une méthode qui améliore réellement notre bien-être sur le long terme, il est important de prendre en compte notre individualité, d'être ouvert à l'expérimentation, de faire preuve de discernement dans nos choix, de rechercher des approches basées sur des preuves scientifiques, et de s'engager dans un processus d'apprentissage continu. Il peut être bénéfique de consulter des professionnels de la santé et du bien-être pour obtenir des conseils personnalisés et adaptés à nos besoins spécifiques. En fin de compte, l'amélioration du bien-être sur le long terme nécessite un engagement personnel et un investissement dans des pratiques qui soutiennent notre santé physique, mentale, émotionnelle et spirituelle.


Une classification des différentes méthodes pour réussir

Depuis des temps ancestraux, les sages ont su proposer des méthodes efficaces et personnalisées pour le développement du potentiel humain. Dans cet article, nous présenterons une classification simple qui a été utilisée en Inde depuis des milliers d'années afin de faciliter la navigation parmi les différentes offres de développement personnel. Nous illustrerons chacune des catégories avec des pratiques de yoga, en mettant particulièrement l'accent sur le Yoga de Isha enseigné au Centre Nectar. Enfin, nous expliquerons comment cette classification peut être totalement personnalisée en fonction de chacun. Dans cet article, nous souhaitons fournir des informations claires et accessibles pour permettre à chacun de trouver les méthodes de développement personnel qui correspondent le mieux à ses besoins et à sa personnalité. Nous utiliserons le Yoga de Isha, qui regroupe des pratiques de yoga complètes et holistiques enseignées au Centre Nectar, comme exemple pour illustrer les différentes catégories de méthodes.


Nous mettrons en évidence comment les catégories de méthodes peuvent être adaptées de manière personnalisée en fonction des préférences individuelles, des objectifs spécifiques et des conditions personnelles. L'idée est de permettre aux lecteurs de découvrir les approches qui résonnent le mieux avec eux et qui les guideront vers leur plein potentiel.


En utilisant une classification simple et claire, nous espérons que les lecteurs pourront mieux comprendre les différentes approches de développement personnel disponibles et choisir celles qui leur apporteront les résultats souhaités. Notre objectif est de fournir des informations pratiques et utiles pour que chacun puisse avancer sur son chemin de développement personnel avec confiance et épanouissement.


Mise en lumière de la complexité des offres sur un exemple

Le monde du Yoga illustre parfaitement la complexité que cela peut être de choisir une méthode qui nous correspondent. A minima, on peut distinguer 15 courants dans le yoga moderne :

  • Hatha Yoga : Une forme traditionnelle de yoga qui met l'accent sur les postures physiques (asanas) et le contrôle de la respiration (pranayama) pour équilibrer le corps et l'esprit. On pourrait ranger une partie du Yoga de Isha dans cette catégorie.

  • Vinyasa Yoga : Un style dynamique et fluide de yoga qui synchronise la respiration avec le mouvement, créant une séquence continue et fluide de postures.

  • Ashtanga Yoga : Une pratique rigoureuse et structurée qui suit une séquence spécifique de postures, en se concentrant sur la respiration, le mouvement et les verrous énergétiques (bandhas).

  • Kundalini Yoga : Une pratique ancienne qui vise à éveiller l'énergie spirituelle dormante (Kundalini) à travers des mouvements dynamiques, des exercices de respiration, des chants et des méditations.

  • Bikram Yoga : Un type de hot yoga pratiqué dans une salle chauffée avec une séquence spécifique de 26 postures et deux exercices de respiration.

  • Iyengar Yoga : Une approche méthodique du yoga qui met l'accent sur l'alignement et l'utilisation d'accessoires pour atteindre la précision dans chaque posture.

  • Yin Yoga : Une pratique lente qui se concentre sur des postures passives tenues longuement pour cibler les tissus conjonctifs et favoriser la détente et la flexibilité.

  • Restorative Yoga : Une pratique profondément relaxante qui utilise des accessoires pour soutenir le corps dans des postures passives pendant des périodes prolongées, encourageant le repos et la régénération.

  • Anusara Yoga : Une pratique centrée sur le cœur qui met l'accent sur les principes d'alignement, la philosophie positive et la célébration du cœur.

  • Jivamukti Yoga : Une pratique intégrée qui combine des postures physiques, des chants, des méditations et des enseignements philosophiques.

  • Sivananda Yoga : Une approche classique et holistique du yoga qui intègre cinq principes clés : exercice approprié, respiration appropriée, relaxation appropriée, alimentation appropriée et pensée positive et méditation.

  • Kripalu Yoga : Une pratique compatissante et introspective qui encourage l'acceptation de soi, la découverte de soi et la pleine conscience.

  • Integral Yoga : Une approche globale du yoga qui intègre des postures physiques, des exercices de respiration, des chants, des méditations et le service aux autres.

  • AcroYoga : Une pratique ludique et dynamique qui combine yoga, acrobaties et massage thaï, souvent réalisée en partenariats ou en groupes.

  • Power Yoga : Un style vigoureux et athlétique de yoga inspiré de l'Ashtanga Yoga, mais avec plus de flexibilité dans la séquence des postures.


Et encore, nous avons de la chance que le Yogi Patanjali soit passé par là car à son époque, il semblerait qu’il y avait plus de 1800 types de Yoga différents. Si maintenant on doit ajouter les méthodes de thérapies, de psychologies, de coachings, de sports, on voit bien qu’on ne va pas s’y retrouver. Il est donc intéressant de classifier ses différentes disciplines, non pas en fonction de leurs différences objectives, mais en fonction de ce qu’on cherche à développer chez nous-mêmes. Lorsque l'on sait ce que l'on veut améliorer et qu'on a une classification pertinente des méthodes, on peut alors tester plusieurs approches qui non seulement peuvent nous plaire mais en plus vont être utiles pour nous dans notre réalité.


Dans la tradition yogique, les méthodes sont souvent classifiées en quatre catégories : le Gnana Yoga, le Yoga de l'intellect ; le Bhakti Yoga, le Yoga des émotions ; le Karma Yoga, le Yoga du corps et de l'action ; et enfin le Kriya Yoga, le Yoga de l'énergie. Cette classification est particulièrement intelligente car elle repose sur la reconnaissance de nos différentes constitutions. En effet, nous sommes tous constitués d'un corps, d'émotions, de pensées et d'énergies qui permettent le fonctionnement des trois premiers aspects. Nous pouvons agir sur ces quatre aspects de nous-mêmes pour nous développer. À travers nos pensées, nos émotions, notre corps ou nos énergies, le Yoga nous propose des méthodes spécifiques pour cheminer et nous transformer intérieurement. Ainsi, cette classification est simple, mais elle n'est en aucun cas simpliste.

La sagesse de cette classification réside dans sa compréhension holistique de l'être humain. Elle reconnaît que nous sommes des êtres complexes avec des dimensions physiques, émotionnelles, mentales et énergétiques interconnectées et pas simplement des intellects sur pattes comme on pourrait croire dans la vision de l'éducation moderne. Chaque aspect de nous-mêmes est pris en compte, ce qui permet de choisir des pratiques de yoga adaptées à nos besoins et à notre nature profonde. On va voir par des exemples que cette classification est aussi pertinente pour toute démarche de développement personnel ou de thérapie même lorsqu'elle n'est pas labélisée Yoga.



Le Gnana Yoga nous invite à explorer l'intellect et la connaissance pour comprendre notre véritable nature et notre place dans l'univers. Le Bhakti Yoga nous guide vers la dévotion et l'amour pour le divin, pour les autres et pour nous-mêmes. Le Karma Yoga nous encourage à agir de manière désintéressée et à servir les autres avec altruisme. Enfin, le Kriya Yoga nous enseigne des techniques pour travailler sur nos énergies et éveiller notre potentiel intérieur. Cette approche reconnaît que nous sommes tous différents et que nos chemins vers l'épanouissement peuvent varier. En intégrant ces différentes voies du yoga dans notre pratique personnelle, nous pouvons développer un équilibre complet entre le corps, l'esprit, les émotions et l'énergie, ce qui nous permet de progresser vers notre bien-être et notre libération intérieure. C'est en utilisant ces outils du yoga de manière complémentaire que nous pouvons avancer sur notre chemin spirituel et réaliser notre plein potentiel.

Voyons maintenant plus en détails chaque catégorie et les méthodes qui lui sont associées :


Le KARMA YOGA :


Commençons par le Karma Yoga. C’est une voie de yoga qui met l'accent sur l'action désintéressée, le service et la transformation intérieure. Il s'agit d'une pratique qui vise à éliminer l'égoïsme et les attachements en se consacrant entièrement à l'action, sans être préoccupé par les fruits de cette action. Le terme "Karma" en sanskrit signifie "action" ou "acte", et dans le contexte du Karma Yoga, il se réfère aux actions que nous accomplissons dans notre vie quotidienne.


Toute société a besoin d'individus qui plante des manguiers sans se préoccuper de si oui ou non ils pourront en manger les fruits - Sadhguru



L'essence du Karma Yoga réside dans l'idée de faire ses devoirs et ses responsabilités sans être obsédé par les résultats ou les récompenses personnels. En effectuant des actions avec un esprit détaché et une attitude de service, on peut transcender les conséquences karmiques de ces actions. Le Karma Yoga est basé sur la notion de "Nishkama Karma," ce qui signifie agir sans désir de fruits, résultats ou récompenses personnels.


Cela vient donc fortement à l’encontre de l’action telle qu’elle est valorisée dans le monde occidentale : une action à intérêt personnelle pour la reconnaissance et la réussite individuelle, souvent au détriment du groupe, voire de l’humanité parfois. Dès le plus jeune âge, on nous pousse à focaliser sur le résultat, plutôt que sur le processus qui est en train de se vivre. Cela permet notamment de nous maintenir dans un parcours éducatif très peu inspirant dans l’espoir de pouvoir obtenir une bonne note, puis à terme la réussite.


Lorsque nous faisons des actions sans attachement aux résultats, nous libérons notre esprit de l'agitation, des peurs et des attentes. Dans un monde où la consommation d’anxiolitiques et d’antidépresseurs n’a jamais été aussi haute, cette attitude vis-à-vis de l’action et de son fruit est très pertinente. Cela conduit notamment à une expérience de liberté intérieure et de joie, indépendamment des circonstances extérieures.


Pour pratiquer le Karma Yoga, il s’agit de :

  • Se consacrer à l'action avec un cœur dévoué et une attitude désintéressée.

  • Reconnaître que chaque action est une opportunité de croissance personnelle et spirituelle.

  • Être conscient de ses motivations et intentions derrière chaque action.

  • Accepter les résultats de l'action avec équanimité, qu'ils soient conformes à nos attentes ou non.

  • Ne pas s'attacher aux succès ou aux échecs, mais plutôt se concentrer sur l'effort et l'engagement envers l'action.

Le Karma Yoga est considéré comme un chemin puissant vers l'épanouissement intérieur et l'harmonie, permettant aux pratiquants de transcender les liens du karma et de développer une mentalité d'acceptation et de gratitude envers toutes les situations de la vie.


Pour pratiquer le Karma Yoga dans notre vie de tous les jours, il s’agit donc d’être pleinement impliqué dans le processus, sans être obnubilé par le résultat. Cela revient donc à vivre pleinement dans le présent, plutôt que d’être préoccupé par le futur, prochain résultat de notre action, ou le passé, derniers résultats de nos actions. Un hobby peut très facilement remplir cette fonction. Car il est plus facile de laissé de côté les attentes de résultats lorsque c’est un loisir, plutôt qu’une activité professionnelle. Mais bien-sûr l’idéal est de pouvoir mener petit à petit toute nos actions en karma yogi.


La fondation Isha de Sadhguru utilise beaucoup le bénévolat pour faire pleinement vivre l’expérience du Karma Yoga. Une fois qu’on a été vivre un programme en tant que participant, on peut aider la mise en place du prochain programme pour les nouveaux participants. Cette posture de don de soi et de pleine conscience dans la qualité de notre service sans attente permet de vivre la Karma Yoga. Une fois qu’on a goûté à la puissance de vie qui émane de l’intérieur lorsqu’on a cette attitude, alors il devient naturelle de la déployer dans d’autres sphères de notre vie.


Si on regarde la vie de Sadhguru aujourd’hui, on pourrait se dire que c’est un karma yogi. En effet, entre les conférences, les rallyes pour les rivières et les sols, les actions pour améliorer la vie rurale en Inde, les projets d’éducation alternative, il ne semble plus rester beaucoup de temps dans la journée pour autre chose que l’action. Et ces actions sont inclusives et pour le bien-être de tous, donc profondément désintéressées.


Mais comme on va le voir dans cette vidéo, Sadhguru lui-même explique qu’il n’est pas simplement un karma yogi contrairement aux apparences. Ce qui nous donnera la transition vers le Kriya Yoga :



Le KRIYA YOGA :

Le Kriya Yoga est la catégorie des 4 de la classification qui peut sembler le plus éloignée de notre culture judéo-chrétienne où les processus énergétiques ont souvent été mal compris voire condamnés. Cependant, le Kriya Yoga est un moyen extrêmement puissant pour travailler sur notre être et ainsi améliorer notre contribution au monde à travers l'action et la réflexion. Sadhguru, initiateur du Yoga de Isha, est souvent perçu, à première vue, comme étant principalement lié à cette partie du Yoga. Effectivement, Sadhguru a partagé qu'il a pratiqué quotidiennement le Hatha Yoga pendant plus de 12 ans et demi. Depuis son plus jeune âge, il contemplait le monde extérieur puis son monde intérieur avec des méthodes spontanées qui pourraient s'apparenter à dharana (concentration), dhyana (méditation) et finalement samadhi (union totale) lors de son expérience sur la montagne Chamundi hill. Le Kriya Yoga, dans son essence, est lié aux pratiques énergétiques et à la transformation intérieure.


En savoir plus sur dharana, dhyana et samadhi peut être très bénéfique pour mieux comprendre le cheminement spirituel et la classification de Patanjali dans les Yoga Sutras. Tu peux lire notre article dédié à ce sujet pour approfondir tes connaissances en suivant ce lien.


Le Kriya Yoga se réfère à une pratique spirituelle et méditative visant à accélérer la croissance spirituelle et la réalisation de soi. Il se concentre sur la pratique de techniques énergétiques et méditatives. C’est un système de yoga qui implique des techniques spécifiques pour contrôler et diriger l'énergie vitale (prana) à l'intérieur du corps, dans le but ultime d'atteindre une expérience directe du divin.


Le terme "kriya" en sanskrit signifie "action," "acte" ou "activité," et dans le contexte du Kriya Yoga, il fait référence aux actions intérieures ou pratiques effectuées sur l'esprit et les canaux subtils d'énergie.

Le Kriya Yoga intègre divers éléments, notamment :

  • Pranayama : Des techniques de respiration qui aident à contrôler et réguler le souffle, considéré comme le vecteur de l'énergie vitale (prana). Grâce au pranayama, les pratiquants apprennent à équilibrer et à canaliser le prana à l'intérieur du corps, ce qui conduit à une vitalité accrue et à une clarté mentale.

  • Méditation : Essentielle au Kriya Yoga, la méditation permet aux pratiquants de se concentrer et de calmer l'esprit, conduisant à une conscience accrue et à des expériences spirituelles plus profondes.

  • Activation de l'énergie : Le Kriya Yoga implique des techniques pour éveiller l'énergie spirituelle dormante (Kundalini) qui réside à la base de la colonne vertébrale. Cette énergie est censée monter le long de la colonne vertébrale et activer les centres énergétiques supérieurs (chakras), conduisant à l'éveil spirituel et à la transformation intérieure.

  • Visualisation intérieure : Des pratiques de visualisation sont utilisées pour focaliser l'esprit et diriger l'énergie vers des zones spécifiques du corps, des chakras ou des canaux subtils d'énergie (nadis).

  • Relation Guru-Disciple : Traditionnellement, la pratique du Kriya Yoga est transmise à travers une relation guru-disciple, où le guru transmet les enseignements et initie le disciple aux pratiques. Le mot Guru est malheureusement très connoté en occident de par les différents abus auxquels il est souvent associé. Il signifie simplement maître spirituel qui a la capacité d’initié des personnes à des pratiques de transformation. Le kriya yoga a cette avantage par rapport aux 3 autres voies du Yoga de la classification de permettre une autonomie quasi complète et donc une indépendance vis-à-vis de l’extérieur et notamment du maître. Ce qui a permis à Sadhguru de transformé la vie, non pas d’une dizaine de disciples autour de lui, mais des centaines de millions de personnes à travers le monde qui avancent aujourd’hui en autonomie.




Il est important de noter que le Kriya Yoga est considéré comme une pratique avancée et est généralement enseignée à des chercheurs dévoués et sincères prêts à s'engager dans ce qu'elle demande. Le Kriya Yoga est considéré comme un chemin puissant et exigent vers la réalisation de soi, l'éveil intérieur et l'évolution spirituelle, conduisant les pratiquants à une connexion plus profonde avec leur véritable nature et l'essence divine de l’existence. Un des éléments clés du Kriya Yoga est la discipline. On élabore sur le pouvoir de la discipline dans notre article : ici.


Le Kriya Yoga, bien qu'initialement considéré comme éloigné de certaines cultures, a prouvé son efficacité pour cultiver la conscience, l'énergie et la présence. Il est important de garder l'esprit ouvert et de reconnaître que les différentes voies du yoga ont leur valeur propre et peuvent être adaptées à diverses cultures et croyances. En intégrant des pratiques énergétiques du Kriya Yoga, nous pouvons découvrir un potentiel intérieur inexploité et améliorer notre capacité à agir de manière positive dans le monde. Il est donc fondamentalement compatible avec la vie en société.


Dans le Yoga de Isha, la grande majorité des pratiques transmises peuvent être considérée comme étant du kriya yoga. Certaines vont même porter le mot Kriya dans leur nom comme : Shambhavi Mahamudra Kriya, Shakti Chalana Kriya, Surya Kriya, Bastrika Kriya, Sukka Kriya. Bien que cela ne soit pas indiqué dans le nom, des pratiques comme Shoonya et Samyama par exemple sont des processus énergétiques très puissants et font aussi partie de cette catégorie. Toutes ces pratiques nécessitent une initiation en présentiel pour certaines en France, notamment au Centre Nectar, lors de stages, de retraites ou de parcours de transformation, pour d’autres en Europe, aux États-Unis en Inde dans les centres ou Ashram de la fondation Isha. Toutefois, d’autres pratiques énergétiques du Yoga de Isha ne nécessitent pas d’être en présentiel ou même d’être initié. Par exemple, Nadi Shuddi ou le chant Aum peuvent être appris à distance en ligne et gratuitement sur la chaîne de la fondation isha ou sur notre site dans la rubrique : contenu offert. Selon ton niveau d’engagement et ton appel à la transformation intérieure, tu peux donc choisir la méthode qui te correspond le plus.


Le BHAKTI YOGA :

Le Bhakti Yoga est une voie spirituelle et l'une des principales voies du yoga dans la philosophie hindoue. On le considère comme la voie de la dévotion, centrée sur la cultivation d'une relation aimante et dévotionnelle envers le divin, l'Être suprême ou la divinité choisie.

Le mot "bhakti" provient de la racine sanskrite "bhaj," qui signifie "adorer," "aimer" ou "vénérer." Le Bhakti Yoga implique de se rendre à un pouvoir supérieur et de développer un amour intense et une dévotion envers cette réalité suprême.

Dans le Bhakti Yoga, le pratiquant cherche à se connecter avec le divin à travers différentes pratiques telles que :

  • Le Culte (Puja) : Accomplir des rituels, des cérémonies et des actes de vénération pour exprimer l'amour et la dévotion envers la divinité choisie.

  • La Prière (Bhajan) : S'engager dans le chant dévotionnel, la récitation de chants sacrés et de prières comme expression d'amour et de soumission.

  • La Foi : Lâcher prise sur les désirs personnels et l'ego, avoir confiance en la volonté divine et cultiver une foi inébranlable en la divinité choisie ou en l'Être suprême.

Le Bhakti Yoga enseigne que l'amour et la dévotion sont des voies puissantes vers l'éveil spirituel et l'union avec le divin ou l’objet de notre dévotion. Il invite les pratiquants à se soumettre complètement à la volonté divine, à transcender l'ego et les attachements, et à cultiver une attitude d'offrande et de gratitude envers le divin ou l’objet de dévotion pour toutes les expériences de la vie. L'objectif ultime du Bhakti Yoga est d'atteindre l'union et de faire l'expérience d'un sentiment d'unité et d'amour béatifiant.




Le Bhakti Yoga est considéré comme une voie accessible à tous, quel que soit leur parcours ou leur niveau spirituel. On le reconnaît pour sa simplicité, son universalité et son efficacité en conduisant les chercheurs vers la réalisation du divin en eux-mêmes et dans toute la création. Le Bhakti Yoga n'est pas limité à une religion spécifique et peut être pratiqué par quiconque recherche une connexion plus profonde avec le divin et une transformation du cœur.


Le Bhakti Yoga est le Yoga des émotions. Le Bhakti Yoga est considéré comme l'un des chemins les plus directs et les plus simples vers la réalisation spirituelle. Il offre un moyen puissant d'ouvrir le cœur et de transcender les limites de l'ego, en permettant à l'amour divin de couler librement dans la vie du pratiquant.


Cependant c’est aussi une des plus risquées. Car selon notre objet de dévotion, on ne va pas du tout aller dans la même direction. Il est donc important de choisir avec sagesse ce dernier. Car une fois choisi, le Bhakti Yoga consiste à avoir une foi complète et totale pour être pleinement efficace. Il n’y a pas la place pour le doute ou la remise en question qui sont réservés aux autres voies et principalement au Yoga de l’intellect.

Sadhguru souligne que le Bhakti Yoga n'est pas seulement une pratique extérieure, mais une expérience intérieure profonde. Il ne s'agit pas de chercher des bénédictions ou des récompenses, mais de se fondre dans l'essence même de la vie et de devenir un avec la divinité.

Sadhguru partage dans certaine vidéo qu’il est lui-même un dévot de Shiva, et puis dans d’autres un dévot de envers nous, pour qui il offre toute sa vie. Mettre le bien-être de quelqu’un bien au dessus de son propre bien-être est une des façons de vivre la dévotion. C’est ce qu’il semble faire dans sa vie. Il encourage les pratiquants du Yoga de Isha à incarner la dévotion, non seulement à travers des rituels comme ceux pour Linga Bhairavi Devi, mais aussi et surtout pour l’ensemble du vivant. Pour lui la dévotion n’est pas un acte particulier mais un état d’être et de lien avec la vie telle qu’elle est, dans tout son mystère et toute sa magie. La dévotion n’est donc pas quelque chose qui se pratique mais bien plus la réalisation de l’immensité de la Vie.



Le Bhakti Yoga est une approche très courante dans notre culture Judéo-chrétienne qui repose principalement sur ce pilier pour faciliter les évolutions de ses adeptes. Dans les approches du développement personnel, cette approche est plus timide. Peut-être par peur d’être qualifié de secte ou de vivre des dérives compliquées, il est rare que les émotions puissent prendre toute la place dans la démarche de développement proposée. A minima, elle est accompagnée d’une démarche intellectuelle poussée pour sécurisé et clarifier l’approche. Il existe toutefois de nombreuses méthodes de développement reposant principalement sur l’émotionnel, notamment sur l'expression et la régulation des émotions, comme :

  • Musico-thérapie

  • Théâtre d’improvisation

  • Méditation dynamique

  • Respiration altropique

  • Thérapie centrée sur les émotions (TCE)

  • Thérapie de libération émotionnelle (EFT)

  • Thérapie basée sur les émotions de la compassion (CBET)

  • Thérapie d'activation comportementale des émotions (EABT)

  • Thérapie intégrative de la libération des émotions (EILT)

  • Thérapie des émotions positives (PET)

  • Thérapie basée sur les émotions et la régulation des émotions (ERBT)




Chacune de ces approches peut être adaptée aux besoins individuels et aux problématiques spécifiques à chacun.


Le GNANA YOGA :

le Gnana Yoga est une voie du Yoga qui met l'accent sur la connaissance, la sagesse et la recherche de la vérité ultime. Le terme "Gnana" (aussi écrit "Jnana") provient du sanskrit et signifie "connaissance" ou “sagesse". Le Gnana Yoga est considéré comme la voie de la connaissance intellectuelle et de la discrimination. Il s'agit d'une approche intellectuelle et analytique de la spiritualité, où le chercheur explore et comprend la nature de l'existence, l'essence du Soi, et la réalité ultime.

Les pratiquants du Gnana Yoga cherchent à développer une compréhension profonde de la nature de l'ego, de l'esprit et du monde extérieur. Ils posent des questions fondamentales sur l'existence, la mort, la conscience, et la relation entre l'individu et l'univers. Cette quête de connaissance vise à éliminer l'ignorance, les illusions, et les fausses identifications, afin de réaliser la véritable nature du Soi, qui est supposée être une conscience universelle et éternelle.

Le processus du Gnana Yoga peut impliquer des études philosophiques, la lecture de textes sacrés et des écrits spirituels, ainsi que des dialogues intellectuels et introspectifs. Le praticien est encouragé à remettre en question les croyances et les perceptions limitées, à se détacher de l'attachement aux sens et aux désirs, et à se tourner vers la connaissance intérieure pour réaliser la vérité ultime.



On pourrait croire que le Yoga de Isha est dépourvu du Gnana Yoga, contrairement au Kriya et Karma qui sont bien plus explicitement évoqués et visibles. En effet, la pratique du Gnana Yoga implique souvent l'étude de textes sacrés et d'enseignements d'êtres considérés éclairés, alors que Sadhguru dit lui-même ne jamais avoir lu la plupart des textes sacrés indiens. Il est de plus le premier à challenger l’utilisation compulsive de l’intellect et de la mémoire, ainsi que les personnes inconscientes qui malgré leurs bonnes intentions et leurs doctrines font souffrir l’humanité entière. Est-ce qu’il rejette le Gnana Yoga pour autant ?


Comme de nombreux maîtres spirituels, Sadhguru à travers ses enseignements vient chercher à challenger nos croyances et nous montrer leurs limites. Sadhguru va souvent utiliser l’extrapolation et la provocation vis-à-vis de notre utilisation abusive et compulsive du mental notamment. Il ne rejette pas le bébé avec l’eau du bain pour autant en condamnant l’approche intellectuelle vers la libération : Gnana Yoga. Il s’agit ici en fait d’aider le praticien à remettre en question ses croyances et perceptions limitées, notamment sur le mental, et à se tourner vers la connaissance intérieure pour réaliser la vérité ultime. C'est en fait une approche caractéristique du Gnana Yoga.

Toutefois, il insiste sur l'importance de l'expérience directe et de la réalisation intérieure. Selon lui, ces connaissances de vie sont accessibles directement de l’intérieur. Le mot “Sadhguru” signifie d’ailleurs le guru intérieur ou le guru non-éduqué. Il met même en garde contre la lecture trop doctrinaire de certains textes sacrés qui viendrait complètement à l’encontre de la libération intérieure ou de la désidentification au mental. Parfois, lorsqu’on en n’a pas l’expérience réelle, certains textes peuvent nous amener à des mauvaises interprétations ou à des conclusions figées qui nous coupent de la vie telle qu’elle est. On entre alors dans une approche doctrinaire, qui croit sans avoir expérimenté soi-même, et non spirituelle, qui va au-delà des croyances et réside dans l’expérience vécue. Pour Sadhguru, de nombreux textes sacrés, comme les védas par exemple, mettent l'accent sur l'élévation de la perception humaine, et non sur l'augmentation des connaissances humaines. Aujourd'hui, notre éducation est totalement axée sur l'information et non sur la perception. On peut notamment voir les propos provocants de Sadhguru sur l’utilisation du mental comme une tentative de compenser ce dénigrement de la perception au détriment de la mémoire et du mental seul. Or ce qui est le plus crucial pour un fonctionnement efficace et sensé d'un être humain sur cette planète, c'est qu'il doit améliorer sa perception selon lui. Sa capacité de percevoir doit dépasser ses limitations actuelles. Ce n'est qu'alors qu’un être humain fonctionnera d'une manière totalement différente.

Le yoga de Isha propose d'innombrables méthodes permettant à une personne de transcender ses cinq sens, afin que sa perception s'élève au-delà du monde physique via le Kriya Yoga notamment. Ce n'est que lorsque la perception dépasse le physique qu'un véritable processus spirituel commence selon Sadhguru. La spiritualité ne se produira pas simplement parce que nous en lisons ou que nous accumulons des connaissances. Pour lui, la spiritualité que vous nous rassemblons, si elle n'est qu'un souvenir enregistré dans votre esprit, n'a vraiment aucune importance, car la spiritualité est avant tout un processus intérieur.




Le Gnana Yoga n’est pas pour antant absent de l’enseignement de Sadhguru bien qu’il n’est pas explicitement appelé ainsi. Il est par exemple omniprésent dans des programmes tels que l’ingénieurie intérieure, 7 sessions d’une heure trente, où Sadhguru partage des éléments clés qui sont censés nous aider à vivre une vie épanouie et vibrante et de sortir des conditionnements de notre mental. Il ne s’agit pas d’une philosophie mais de code de conduite aligné avec la vie qu’on est censé expérimenté par nous-mêmes sans les croire par défaut. De plus, bien qu’il souligne l’objectif d’inspiration de ces vidéos en ligne, il y partage aussi des enseignement sur la manière de vivre en bonne santé, de développer son bien-être et de révéler son potentiel. Il invite notamment à expérimenter par soi-même, à être sceptique et à ne rien prendre pour acquis. Là encore, on peut y voir du Gnana Yoga.



Le Gnana Yoga, ou l’approche intellectuelle du développement de soi est probablement la méthode la plus utilisée en occident pour évoluer. Qu’il s’agisse de coaching, de thérapie, de psychologie, il existe un nombre incalculables d’approches et de méthodes pour apprendre à mieux relativiser, analyser, comprendre, interpréter et nous questionner. Voici une liste non-exhaustive des différentes approches qui pourraient entrer dans la catégorie du Gnana Yoga:

  • Psychologie

  • Psychanalyse

  • Psychothérapie

  • Thérapie cognitivo-comportementale (TCC)

  • Thérapie familiale

  • Thérapie de couple

  • Thérapie de groupe

  • Thérapie par le jeu

  • Thérapie par la réalité virtuelle

  • Thérapie par le mouvement des yeux (EMDR)

  • Thérapie narrative

  • Thérapie existentielle

  • Thérapie centrée sur la personne

  • Thérapie systémique

  • Thérapie de régression

  • Thérapie de groupe analytique

  • Thérapie brève orientée solutions

  • Thérapie comportementale dialectique (DBT)

  • Thérapie des schémas

  • Thérapie gestaltiste

  • Thérapie psychodynamique

  • Thérapie transpersonnelle

  • Thérapie psychocorporelle

  • Thérapie d'acceptation et d'engagement (ACT)


Bien qu’elle puisse sembler être l’approche la plus simple et accessible car on pourrait croire qu’il suffit de savoir lire des livres, nous voyons donc toute la subtilité de cette approche du Gnana Yoga. On peut entrevoir qu'il n'est pas si simple de ne pas entrer dans l’illusion d’un développement personnel là où il n’y aurait peut-être que de l’égo bien installé. Il peut être pertinent de le pratiquer en parallèle avec d'autres voies du yoga pour atteindre un épanouissement holistique.


Combiner les quatre, l'Union fait la force

Que ce soit le Gnana, le Kriya, le Karma ou le Bhakti Yoga, il ne s’agit pas d’en pratiquer un seul et d’exclure les autres. il est important de combiner les quatre voies du yoga - Gnana, Kriya, Karma et Bhakti Yoga - pour obtenir un épanouissement holistique et équilibré sur le chemin spirituel. Sadhguru l’illustre très bien dans cette vidéo des 4 yogis :


Chacune de ces quatre voies offre des enseignements et des pratiques complémentaires qui enrichissent la vie spirituelle du praticien de différentes manières. Voici quelques raisons pour lesquelles leur combinaison est bénéfique :

  • Complémentarité des approches : Chaque voie du yoga aborde la spiritualité sous un angle différent. Le Gnana Yoga offre une approche intellectuelle et analytique de la connaissance et de la sagesse, tandis que le Kriya Yoga se concentre sur la pratique de techniques énergétiques et méditatives. Le Karma Yoga est basé sur l'action désintéressée et le service, tandis que le Bhakti Yoga met l'accent sur l'amour et la dévotion envers le divin. En combinant ces approches, on bénéficie de la richesse des enseignements spirituels de chaque voie.

  • Équilibre des dimensions de l'être : Les différentes voies du yoga abordent les différentes dimensions de l'être humain - intellectuelle, physique, émotionnelle et spirituelle. En combinant ces voies, on peut équilibrer le développement de ces différentes dimensions, ce qui conduit à une croissance globale et harmonieuse.

  • Renforcement mutuel : En combinant les voies du yoga, les pratiquants peuvent renforcer et approfondir leur pratique spirituelle. Par exemple, la connaissance acquise par le Gnana Yoga peut soutenir et enrichir la pratique du Bhakti Yoga, et vice versa. De même, les pratiques de Kriya Yoga peuvent renforcer la méditation dans le Bhakti Yoga, tandis que le Karma Yoga peut être soutenu par une compréhension plus profonde du Soi acquise par le Gnana Yoga.

  • Transformation intégrale : La combinaison des voies du yoga permet une transformation intégrale de l'être. Les pratiquants peuvent développer une compréhension intellectuelle profonde, cultiver l'amour et la dévotion, canaliser l'énergie spirituelle à travers la pratique de Kriya Yoga, et intégrer la spiritualité dans chaque action de leur vie grâce au Karma Yoga. Cela conduit à un épanouissement global et à une réalisation de soi plus profonde.

En somme, combiner les voies du Gnana, Kriya, Karma et Bhakti Yoga permet de tirer le meilleur de chaque approche et de créer un chemin de développement spirituel complet et équilibré. Cela ouvre la voie à une expérience plus riche et épanouissante de la vie spirituelle, aidant les pratiquants à réaliser leur véritable nature et à trouver un sens profond dans leur existence.

Il en va de même pour le développement personnel. Ne travailler que son corps, même pour un sportif de haut niveau, ne permettrait pas d'avoir le mental, les nerfs et l'énergie bien préparée pour réussir à haut niveau. De même pour un cadre dynamique, ne développer que l'intellect ne permettrait pas de faire face aux enjeux professionnels et personnels efficacement. Il s'agit d'allier ces 4 catégories.



Nous t'invitons donc à explorer tes activités de développement actuelles sous ce filtre du développement intellectuel, émotionnel, corporel et énergétique. Est-ce que chaque composante est considérée et développée au mieux ? L'idée n'est pas forcément de répartir nos activités et notre temps de façon égale dans chacune des 4 catégories. Mais c'est plus de s'adapté à notre être. En effet, certaines personnes sont plus émotionnelles et moins énergétique par exemple. Elles vont avoir besoin de plus de théâtre d'impro que de pranayama a priori. Une personne très corporelle va probablement préféré faire du Hatha Yoga pour travailler son énergie que de la méditation formelle seule.



Autrefois, les maîtres spirituels élaboraient un cocktail de pratiques adaptées à notre propre répartition dans les 4 catégories. Aujourd'hui il faut souvent apprendre à se connaître. Pour bien choisir tes activités, il s'agit donc d'abord de se connaître et de voir à quel point tu es émotionnel, intellectuel, énergétique et corporel. Puis tu peux répartir tes activités selon ta répartition naturelle dans ces 4 catégories. Après il est aussi possible de décider de s'améliorer sur une des catégories et de trouver une pratique qui vient développer ce point précis de ta personne.


Marc a développé le modèle UBECoME (Union of Body, Emotion, Consciousness, Mind and Energy) inspiré de son parcours en neurosciences et de son expérience du Yoga, pour évalué à l'aide d'un questionnaire simple ta répartition dans les 4 catégories. C'est une façon simple de mieux se connaître et de crafter ta vie comme tu le souhaites. Lors des accompagnements individuels, lors des retraites et des Parcours du Centre Nectar, ces outils de compréhension de soi sont utilisés et aident à vivre sa propre vie.



Pour aller plus loin :

Merci pour ta lecture de cet article. J’espère qu’il t’a donné envie d’en savoir plus sur le Yoga de Isha et surtout de le pratiquer.


Si c'est le cas, n'hésite pas à regarder les offres du Centre Nectar : - Retraites du 7 au 13 octobre 2023 - Parcours en janvier 2023 - Accompagnements individuels toute l'année

Tu peux aussi regarder notre contenu offert : - Yoga en ligne Il y a aussi des stages qui peuvent se faire avec notre enseignant du Centre Nectar, Srimanta, certifié par l'école de Hatha Yoga de la fondation Isha : - Stages


A bientôt

27 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page